* aide à la recherche
Cgecaf
éditeurs | auteurs | imprimeurs | dates | titres | sites des éditeurs | revues & recherches | vie du site | index

Déclarations

Etiévant, Georges

1893

Étiévant, Georges. — Déclarations de G. Étiévant. — Paris : Révolte, 1893. — 29 p.
Révolte, éd. de La (& éd. du Révolté) : Cgécaf 0051

1re éd. ?. Autres éd. repérées (hors les traductions) :

  • 1892 : placard de l’impr. A. Berio (9, rue Rodier, Paris).
  • 1892 : dans trois numéros de La Révolte (octobre 1892).
  • 1893 : cette édition
  • 1895 : Bibl. des Temps nouveaux, n° 4 (Bruxelles) sous le titre Un Anarchiste devant les tribunaux (1892).
  • 1898 et 1904 : Déclarations (1892), publ. des Temps nouveaux, n° 8. 4 et 5e éd. Complétée par le le père de Georges Étiévant en octobre 1892 [à comparer donc avec l’édition de 1893] .
  • Deuxième Déclaration : 1899 (Bibliothèque des Temps nouveaux n° 21, (Bruxelles).
  • vers 1900-1905 , Légitimation des actes de révolte (2e déclaration), Groupe libertaire de Roubaix, 24 p.
  • 1907 : L’Anarchie (titré : Un Anarchiste devant les tribunaux, comme l’éd. de 1895), Imp. des Causeries populaires. Déclarations de 1892 et de 1898.
  • 1908 : La Publication sociale (Paris), rééd. de l’éd. de 1895 (Bruxelles) : Un Anarchiste devant les tribunaux.
  • 1920 : Librairie Sociale. Paris. 1920. 14 p.
  • 1920 : Rééd. de l’Idée libre, Conflans, 1920, 14 p.
  • 1924 : La Brochure mensuelle n° 13 (Déclaration de 1892). Réencarté dans « La Bonne collection », comme n° 49.
  • 1993 aux éditions du Rav1n bleu, 1re décalaration (1892) et 2e déclaration (1898)

L’édition de 1895 (Bruxelles) donne cette « Notice bibliographique » :

Cette brochure est la reproduction du discours que notre camarade Georges Etiévant avait l’intention de prononcer devant les juges de Vesailles, lors de son procès pour criée d’anarchie, le 27 juillet 1892 ; mais les magistrats, toujours effrayés de la propagande, refusèrent de laisser parler notre ami. Son discours fut, après la condamnation, reproduit par la Cocarde, puis imprimé en placard.

Nous donnons ici la liste, très incomplète, des éditions de la Déclaration d’Etièvant.
Défense d’Etiévant, imprimerie A. Berio, 9, rue Rodier, Paris, 1892.
Déclarations d’Etiévant, publiées dans trois numéros de La Révolte, en octobre 1982, — et en brochure, Paris, 1893, aux bureaux de La Révolte.
Traduction italienne dans le Sempre avanti de Livourne et L’Ordine de Torino, en octobre et en novembre 1892.
Traduction anglaise dans le Commenweal de Londres — 1892 — et en brochure, Londres, 1895.
Traduction espagnole, Declaraciones de J. Etiévant, publiée par le groupe « La Expropriacion » de Buenos Aires, janvier 1895.
Traduction portugaise, Jorge Etiévant : a minha defeza, dans « Bibliotheca anarchista », publiée par le journal A Revolta, de Lisbonne, 1892.
Traduction hollandaise, dans De Anarchist, La Haye, 1892.

Notre camarade Etiévant est toujours dans la prison centrale de Poissy, interdisant à ses amis de faire aucune démarche pour sa libération.

En publiant cette troisième édition française de sa noble Déclaration, nous lui envoyons de tout coeur l’expression de notre solidarité et de notre cordiale affection.

Cette notice bibliographique est reprise — hors commentaires — dans la 5e édition de 1904 qui ajoute : « On connaît les derniers événements qui ont amené à nouveau, notre camarade Étiévant sous le coup d’une condamnation à mort. Mort, depuis, au bagne. »