* aide à la recherche
Cgecaf
éditeurs | auteurs | imprimeurs | dates | titres | sites des éditeurs | revues & recherches | vie du site | index
Accueil > Mots-clés > Cgecaf (groupe éditeur) > Zanzara athée : Cgécaf 0002

Zanzara athée : Cgécaf 0002

Zanzara athée, présentation d’octobre 2005 :

Distribution autonome de lectures subversives, Zanzara athée est aussi une mini maison d’édition (de brochures uniquement, pour le moment). C’est aussi un moyen d’agitation qui fonctionne par le biais d’actions directes, de rédaction de tracts, ainsi que par le relais d’infos via Internet. Certainement d’autres choses encore, mais quoi déjà ? Un des buts du jeu est de révolutionner le monde. Vu que cela risque de prendre du temps : autant commencer ici et maintenant. La vie est plus rigolote quand on essaie de vivre ses idées et ses envies. Qu’est-ce que t’en dis ?

La liste Zanzara athée s’est formalisée en automne 1997. Elle distribue depuis cette date ses propres éditions ainsi que beaucoup d’autres dont le contenu et la démarche se veulent plus ou moins révolutionnaires. Au départ active dans la scène « Do it yourself ! » (scène musicale et politique surtout présente dans l’anarcho-punk et le hardcore), Zanzara athée distribuait également de la musique. Voulant participer à « l’élaboration d’une contre-culture à la fois subversive et constructive », Zanzara athée a fini après quelques désillusions dans le milieu punk-hardcore par distribuer de plus en plus de lectures, et de moins en moins de musique (jusqu’à ne plus en distribuer du tout). La politique a trop servi de faire-valoir à l’art en général et à la musique en particulier. L’identité véhiculée par la musique (la culture punk) ghettoïse le milieu « Do it yourself ! » ainsi que pas mal de squats. Ces milieux, qui se disent contestataires, se renferment sur eux-mêmes, se spécialisent (concerts, groupes, disques) et se désintéressent de la politique dont ils se réclament pourtant. Souvent fermés aux remises en question de leur fonctionnement, au bouleversement des rapports sociaux, les spécialistes du punk-hardcore se retrouvent de plus en plus dans les valeurs de l’anti-politiquement-correct, de l’alcool et de la virilité. Zanzara athée s’est donc progressivement éloignée du milieu musical punk-hardcore, tout en restant très proche des squats (qui ne peuvent se résumer à cette culture). S’impliquant au-delà des lieux prévisibles (squats, lieux de débats ou de concerts, manifs), Zanzara athée intervient aussi de temps à autres dans la rue ou dans des lieux relativement inattendus car moins « engagés ».

Treize listes Zanzara athée sont parues entre l’automne 1997 et l’automne 2000. En 2001, la liste Zanzara athée a fusionné avec celle de Nun Enlitigas Mi [1] pour former Emzan (trois listes : printemps 2001, automne 2001 et hiver 2001-2002). Depuis l’été 2002, Zanzara athée continue ses activités sur Grenoble. La dernière liste en date (automne-hiver 2004-2005) est disponible ici même au format .pdf.

Zanzara athée fonctionne bien sûr sans salaire, sans profits ni subventions. Si beaucoup de choses sont à prix libre c’est pour éviter que l’argent soit une barrière entre nous (même s’il est évident que tant qu’il y aura un billet de banque sur terre, il y aura des barrières entre nous…).

Questions, infos, critiques, correspondances, timbres, cadeaux, propositions diverses, sont bien sûr les bienvenu-e-s. Envoie tout plein de joyeux messages séditieux et endiablés à zanzara _@_ squat net.

Pour tout courrier postal, n’écrivez plus aux 400 couverts (expulsés le 2 août 2005) mais à :

Zanzara athée
102, rue d’Alembert
38000 Grenoble, fRance

Voir aussi sur la liste d’Infokiosque.net.

[1Liste des Éditions turbulentes.

notices : 0


Articles liés au mot-clé

2001-2017 | SPIP | squelette | | index numerique | contact | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco : 100 ans de presse anarchiste Placard | Cgécaf | Cartoliste | Thesaurus